Quelques chiffres sur l’impact écologique du numérique :

Forts de ces constats, nous vous proposerons, dans cet article, quatre conseils pour faire du numérique responsable et de l’éco-conception de sites web.

Introduction

Dans cet article, vous verrez quatre axes de réflexion pour optimiser votre site de manière Green. À la fin de la lecture de cet article, vous repartirez avec les best practices de l’éco-conception digitale.

Si vous avez un site web, je vous propose de tester votre site via cet outil : WebsiteCarbon avant et après la mise en place de nos recommandations.

Rentrons dans le vif du sujet, voici aujourd’hui quatre conseils pour créer un site éco-responsable 👇

Conseils n°1 : la simplicité de conception et durabilité

Construisez un parcours utilisateur simple par rapport à son objectif
Réduisez les effets au maximum
Optimisez le nombre de pages en les orientant utilisateur
Choisissez un style simple, durable dans le temps : typographie et design

👉 L’objectif est ici de concevoir un site web durable dans le temps.

Conseil n°2 : rapidité de chargement :

Limitez les animations en privilégiant les animations 2D aux 3D
Mettez un fond sombre (- de ressources vs fond blanc)
Optimisez la complexité des pages : afficher un nombre d’éléments limités, réduire la taille des photos (WebP, WebM ou SVG) et des vidéos
Faites un test pour calculer la rapidité
Optimisez le SEO pour notre ami Google
Allégez votre typographie : pas de gras et des polices systèmes (classique)

La rapidité de chargement correspond au faible poids du site web.
👉 L’outil : Pagespeed peut vous aider à vérifier cette étape.

Conseil n°3 : le développement et l’hébergement

Choisissez un CMS durable dans le temps : WordPress au hasard
Prenez un hébergeur green qui fonctionne avec des énergies renouvelables
Optimisez le cache pour réduire les données de chargement.
Attention au besoin de bande passante et de charge du serveur (liée au volume de requêtes HTTP)
Limitez le nombre de plug-ins,

👉 Ici quelques hébergeurs green :


O2Swittch
OVH

Conseil n°4 : suivre et faire évoluer son site régulièrement

Faite évoluer votre site tous les 3 mois
Utilisez des outils de tracking green (Google Analytics n’est pas très trendy…)
Mettre à jour régulièrement son site = le garder au goût du jour = limiter les refontes complètes = éviter d’accentuer la pollution numérique

👉 Au-delà de l’éco-conception, les mises à jour régulières de son site web permettent de le garder au goût du jour et de limiter les refontes complètes qui sont une des plus grandes sources de pollution numériques.

Conclusion

Pour Galopins, l’éco-conception ne se limite pas au choix de serveur green. Nous avons une vision durable et évolutive des sites web. Il est important d’appliquer les bonnes pratiques de l’éco-conception mais aussi de faire évoluer son site web au rythme de son activité.

👉 Discutez en plus longuement avec nous lors d’un échange téléphonique 👈

Laisser un commentaire