Refonte de site : comment réussir sa transformation technique, graphique
et SEO tout en conservant ses acquis ?

Refonte de site web :
comment réussir sa transformation ?

Tout va très vite ! Que votre site ait plus de 10 ans ou soit naissant, à la minute où il est mis en ligne il nécessite déjà des améliorations. Difficile de suivre le rythme et maintenir son site optimisé dans un secteur en constante évolution. Partielle ou globale, graphique, technique, structurelle ou de contenu : pourquoi, comment et avec qui entreprendre une refonte de site tout en évitant de perdre vos acquis.
Design dépassé, trop lent, mal référencé et loin d’offrir une expérience utilisateur optimale en termes d’ergonomie et de navigation, votre site ne répond plus aux exigences techniques ou éditoriales de votre audience et des moteurs de recherche. Peut-être le moment de faire un gros ménage de printemps ? Le tout est d’avoir conscience qu’une telle entreprise représente un investissement important en termes de temps, de ressources et de budget.

Refonte de site ou « recréation » from scratch ? Comment répondre à un secteur si dynamique ? Refonte de site et après ? Quid de l’amélioration continue. On vous en dit plus sur les différents types de refonte en fonction de vos objectifs, les étapes à respecter, les pièges à éviter et les méthodes mises en place par les agences de communication digitale pour vous accompagner sur un tel projet.

Refondre son site nécessite souvent de passer sur des technologies plus récentes, de produire des contenus plus experts, et définir un design plus moderne et moins énergivore. Bien définir ses objectifs reste la clé d’une refonte réussie, sans oublier de savoir bien savoir s’entourer.

Exemple d'une refonte de site par l'agence Galopins

Avant Après
Avant Après
Les Nanas : découvrez le projet

Qu'est ce qu'une refonte de site ?

Refonte de site : définition ?

Vos clients vous connaissent, reconnaissent votre identité graphique, vous trouvent quand ils vous cherchent. Quant aux moteurs de recherche : ils indexent vos pages, vous identifient, vous mettent en avant (ou pas).
Une refonte va venir modifier cette double connaissance en révisant les fonctionnalités techniques, éditoriales et/ou l’apparence visuelle pour répondre aux évolutions numériques et marketing du marché et améliorer l’expérience utilisateur.
Tout le challenge va résider dans la capacité à être encore reconnu après modification de l’existant, mieux gagner en performance et en visibilité.

Pourquoi entreprendre une refonte de site ?

Il ne s’agit plus aujourd’hui d’un simple relooking mais plus d’une remise à plat et d’un questionnement technique et marketing sur les objectifs et le fonctionnement de son site. Deux cas de figure :
  • Les sites anciens qui ne répondent pas ou plus à vos attentes, à celles de votre audience, ni aux nouvelles exigences techniques et algorithmes des moteurs de
  • Les sites plus récents, créés sans agence (souvent faute de budget au moment du lancement de l’activité) et donc pas assez professionnels.

Quoiqu’il en soit que vous souhaitiez : moderniser votre site, développer les fonctions d’administration pour permettre aux parties prenantes d’être autonomes dans les mises à jour, changer de stratégie marketing (logo, nom, positionnement…), travailler votre référencement naturel ou encore être mobile friendly, l’important est de bien évaluer l’ampleur du projet et les risques inhérents à une telle transformation.

Refonte de site : objectifs, enjeux et risques

Après avoir audité l’existant et les performances actuelles de votre site, le constat va permettre de définir vos objectifs : il peut s’agir d’augmenter le nombre de visites, de limiter le taux de rebond, d’optimiser votre référencement naturel (SEO), ou d’améliorer l’expérience utilisateur.

L’ère des sites Web statiques et non administrables par les clients est révolue. L’un des nouveaux enjeux d’une refonte est de permettre aussi au client de gagner en autonomie. Au-delà de cette nouvelle exigence des annonceurs, il faut bien avoir à l’esprit que tout changement majeur va impacter ce que les visiteurs voient (front end), tout comme l’interface d’administration (back end).

Il s’agit bien souvent d’un gros chantier comportant des risques non négligeables : le point critique résidant dans la perte de reconnaissance et de visibilité de votre site, si tant est qu’il soit déjà bien référencé. Nous y reviendrons !

Un autre écueil est souvent évoqué lors des refontes de site lorsqu’il y a un changement de prestataire : celui de la transmission d’informations lors de la passation. Certaines agences comme nous l’avions évoqué dans notre article sur « Les nouvelles relations annonceurs – agences », ont tendance à faire de la rétention d’informations et ralentir le processus de transfert. D’où l’importance dès la conception d’un site de bien vérifier que vous êtes propriétaires de vos données et de votre nom de domaine par exemple.

Les différents types de refonte de site web

Une refonte est impulsée par plusieurs facteurs :
  • Problématique design : mise à jour de son identité visuelle, logo, nom,
  • Problématique UX : on sait aujourd’hui l’attention grandissante donnée à l’expérience utilisateur,
  • Problématique web marketing dans le cadre d’une dette technique : si votre site est vieillissant, qu’il présente des failles de sécurités et un manque de performance.
  • Problématique de gestion : difficulté à actualiser son site en autonomie
  • Problématique SEO : manque de trafic, mauvais référencent, inexistence des contenus, etc.

Entrons un peu plus dans le détail des différents types de refonte qui visent à y répondre.

Refonte visuelle et ergonomique

L’aspect visuel est souvent le point de départ d’une refonte globale. Dans la cadre d’une refonte graphique, il s’agira de dynamiser et moderniser l’apparence de votre site dans son ensemble pour qu’il soit plus attractif, et plus fidèle à votre activité, qui a peut-être évolué depuis sa création. Oui pour un site plus beau et plus moderne, mais le webdesign présente aussi des risques. Il est nécessaire de s’adapter aux nouvelles exigences de visuels responsables et accessibles (images moins lourdes et moins énergivores pour éviter de ralentir vos pages et nuire à votre référencement, des alt descriptions, des vidéos sous- titrées, etc.)

Améliorer le design ne suffit plus et on ne peut pas aujourd’hui dissocier l’UX de l’UI. La refonte doit aussi travailler l’ergonomie et la structure de vos pages pour une meilleure navigation et une meilleure expérience utilisateur. Penser à comment ces derniers vont pouvoir interagir avec votre site et ce sur n’importe quel support. Vous l’aurez compris, le nouveau design se doit d’être esthétique mais aussi et surtout, plus intuitif pour l’internaute.

Dans le cas d’une refonte graphique et ergonomique, l’échange entre l’agence de communication digitale et le client sera essentiel avant le re-design du site. La page d’accueil sera présentée au client via un zoning et des wireframes permettant de visualiser l’agencement de la page, l’architecture de l’information, les parcours utilisateurs, et les fonctionnalités essentielles. Une sorte de mapping UX construit de manière collaborative et itérative avec le client dont l’objectif est de valider les concepts, en termes d’interface et d’expérience utilisateur, avant de transmettre le projet aux développeurs.
Nous sommes ici encore loin des designs chartés ou prototypes. Le client aura alors une vision globale de son futur site et les autres pages pourront être déclinées. Une fois la maquette validée, il sera temps de passer à la refonte technique et au développement du nouveau site.
Refonte de site web : wireframe, mockup et prototype

Refonte technique et structurelle

Dans le cadre d’une refonte de site, l’aspect technique est évidemment un point clé nécessitant une expertise en matière de développement et d’intégration. L’arborescence sera développée en précisant les pages à conserver et les nouvelles à créer, toujours dans un souci d’optimisation du parcours utilisateur. L’idée étant d’orienter le visiteur plus facilement vers ce qu’il cherche et vers les pages stratégiques de votre site pour provoquer un passage à l’action.

En fonction du cahier des charges, le code sera aussi retravaillé pour ajouter de nouvelles fonctionnalités aussi utiles pour les administrateurs dans le back office que pour les utilisateurs (front office). Les spécifications fonctionnelles devront être dans ce cadre les plus claires possible.

Refonte de site SEO : point de vigilance

Une fois n’est pas coutume, de l’importance du SEO ! Un des plus gros enjeux actuels d’une refonte réside dans la conservation de ses acquis en termes de référencement naturel. Si tant est que votre site bénéficie déjà d’un bon positionnement dans les résultats de recherche (SERP). Si tel n’est pas encore le cas, parfaite occasion de définir une nouvelle stratégie SEO fondée sur les 3 piliers essentiels, que nous vous présentions dans notre article sur Le référencement naturel : la technique, le contenu et le netlinking.


Les risques au moment de la migration sont nombreux : perte de pages, de volumétrie, du maillage interne et par voie de conséquence une perte d’audience globale. L’objectif majeur sera de conserver les pages les mieux référencées de votre ancien site et d’optimiser les autres.

Quant à la création de nouvelles pages, elle induit des changements d’URL et vous devrez être vigilants à ne pas perdre les backlinks que vous avez pu obtenir de la part d’autres sites référents dans le domaine. Une transformation trop brutale, rendra obsolète tous les backlinks pointant vers votre site et mènera les internautes directement à la tant redoutée page d’« erreur 404 ». Un mauvais signal pour l’expérience utilisateur et pour le SEO. Cela vaut également pour le maillage interne de vos pages que vous avez peut-être mis en place sur votre ancien site.


Refondre son site web tout en conservant les acquis de votre référencement naturel, c’est possible !

Migration de site

Une dernière pour la route : refonte un peu à part, elle consiste essentiellement à des améliorations techniques comme :

  • Passer du http au https pour assurer la sécurité de son site et être mieux référencés (tous le sont quasiment aujourd’hui)
  • Changer de CMS pour un CMS plus ergonomique, ne nécessitant pas de savoir coder et surtout plus facile en termes de gestion du back office.
  • Changer d’hébergeur pour des raisons éthiques par exemple, si tant est que l’on attache une importance à un numérique responsable.

Quel que soit le type de refonte que vous décidez d’entreprendre, partielle ou globale, le processus s’apparente en de nombreux points à une création de site, tant les étapes à suivre et une méthodologie bien ficelée sont essentielles.


Refonte de site : les grandes étapes

Refonte de site : le choix du prestataire

Le choix de votre partenaire est essentiel. Que ce soit une agence de communication ou de créa, une agence SEO ou technique et pourquoi pas une agence qui dispose de toutes ces expertises à la fois, le tout est de constituer une équipe avec un chef de projet qui travaillera de concert avec le client et toutes ses parties prenantes. Véritable interface entre les différents corps de métier : développeurs, webdesigners et infographistes, rédacteurs, référenceurs, etc.

Plusieurs options en fonction des objectifs, des ressources et de votre budget. Même s’il est possible aujourd’hui (avec du temps et un budget limité) de refondre son site soi-même sur un CMS comme WordPress, vous risquez de vous retrouver bloqué sans une maîtrise parfaite de l’outil.
Vous pouvez aussi choisir un Website Builder qui vous permet de refondre votre site en toute autonomie sur le même principe qu’un CMS mais cette fois sans aucune compétence technique. Technologie no-code basée sur un système de templates qui permet d’ajouter les modules dont vous avez besoin.
Faire appel à une agence de webmarketing vous coûtera certes plus cher, mais vous déchargera complètement de toutes les contraintes techniques tout en bénéficiant des compétences transverses nécessaires à une refonte plus globale.

Refonte de site : audit et cartographie

Toute refonte de site passe par un état des lieux de l’existant et ce sous toutes ses coutures.

L’AUDIT UX
L’objectif est de penser expérience utilisateur pour comprendre ce qui fonctionne et ce qui constitue un frein à la navigation. Étudier le comportement de vos visiteurs, comment ils accèdent à l’information et les points de blocage qu’ils rencontrent. On parlera ici d’analyse du parcours client, de l’arrivée à sa sortie de site.


L’AUDIT TECHNIQUE

On analysera la pertinence des technologies utilisées en fonction des nouvelles innovations, la qualité des performances web, la responsivité globale de votre site sans oublier la capacité de votre plateforme à répondre aux nouvelles exigences techniques.

C'est ici que ça commence
refonte de site

L’AUDIT SEO

Les technologies utilisées pour votre site sont-elles compatibles avec les algorithmes des moteurs de recherche ? Êtes-vous positionné sur des mots-clés cibles ? Quels sont vos concurrents et quelle stratégie différenciante mettent-ils en place ?


L’AUDIT DE CONTENUS

Contenus dupliqués, obsolètes, manquants…Sont-ils informationnels, rassurants, convaincants et comment les optimiser pour obtenir un site SEO friendly.


L’AUDIT CONCURRENTIEL

Identifier les bonnes pratiques de vos concurrents tout en les adaptant à vos valeurs et votre ADN. Pas de honte à s’inspirer de ce qui se fait de mieux !

Une fois cette cartographie bien dessinée, on y voit plus clair. On passe alors à la rédaction du cahier des charges en fonction des objectifs que l’on s’est fixés.

Refonte de site : le cahier des charges

Étape importante à ne pas négliger dans la mesure où il doit contenir tous les éléments nécessaires au bon développement du projet, de manière quasi exhaustive, surtout si vous faites appel à un prestataire. Il devra comprendre :

  • Votre carte d’identité : activité, offre et produits, vos concurrents,
  • Les raisons et objectifs de la refonte du site
  • Un état des lieux du site actuel : environnement technique, hébergement, personne en charges, etc.
  • L’arborescence actuelle et à venir détaillant les grandes sections et permettant d’évaluer la taille du site
  • Les contenus pressentis : rédaction, formats, volume, périodicité
  • L’identité visuelle actuelle : logo et charte graphique et l’identité visuelle attendue
  • Les fonctionnalités essentielles : modes de paiement, espace client, langues, blog,
  • Les exigences techniques : en termes de CMS, de compatibilité avec d’autres services, de qualité de l’hébergement, de maintenance et d’accessibilité…
  • Votre budget et un rétroplanning bien évidemment.

Refonte de site : plan de migration et redirection

Une fois le cahier des charges bien défini, la création d’un plan de migration détaillé est primordiale, aussi bien pour la dimension technique que pour le référencement. On attachera ici une importance particulière à la mise en place d’un schéma de redirections. La complexité ici résidant dans le fait de manipuler son site internet tout en conservant un bon référencement SEO et sans impacter l’expérience utilisateur.
Le plan doit aussi présenter une stratégie de référencement globale pour vos nouvelles pages, regroupant les actions de SEO on-page comme le balisage (titre, méta-description, h1, h2, etc.), l’optimisation des images (bien nommées, allégées avec des textes alternatifs…), mais aussi le maillage interne et externe comme nous l’avons vu plus haut. Pensez également à optimiser la structure des URL, de la manière la plus claire et la plus concise possible.

Refonte de site : rédaction et intégration du contenu optimisé

Si vous en êtes là c’est que vous approchez du but. Sachant que la rédaction peut s’effectuer en parallèle, avant ou après les développements. Au-delà de la rédaction pure il conviendra de définir un planning éditorial, un choix de format, des thématiques et des sujets : toute votre stratégie de contenu en dépend. Ça peut être le moment aussi de définir une nouvelle charte éditoriale précisant entre autres la tonalité, la longueur de vos textes, le type de contenu (informatif, pédagogique, corporate). Sans oublier d’intégrer votre stratégie de communication sur vos réseaux sociaux en prévoyant les interactions et des backlinks, toujours !

Refonte de site : le développement

C’est la phase durant laquelle les développeurs vont coder et intégrer les fonctionnalités spécifiques décrites dans le cahier des charges. Les intégrateurs, quant à eux, vont intégrer les éléments graphiques et des contenus sur le futur site.
Certaines agences travaillent selon une méthode agile, en impliquant le client au fur et à mesure pour s’assurer que le projet va dans le bon sens. Une méthodologie qui permet des ajustements tout au long du projet.
Comme pour une création d’un site, le choix de la technologie est primordial pour assurer la pérennité de la refonte. Il est souvent proposé de partir sur un CMS comme WordPress ou même de créer un site basé sur un Framework.

Refonte de site : le recettage

Une fois le développement terminé, et que le site est prêt à être mis en ligne vient la phase de test en conditions réelles. L’objectif est de laisser vos utilisateurs cibles pratiquer votre site web pour voir comment ils le prennent en main, savoir si leur navigation est fluide et s’ils trouvent facilement ce qu’ils cherchent.
Pour ce faire, les tests seront réalisés sur tous les supports possibles (mobile, ordinateur, tablette), les différents navigateurs et systèmes d’exploitation, en 4G et en wifi, etc.
Dans le but de corriger les bugs éventuels, la responsivité du site, le temps de chargement des pages, et tout ce qui ne fonctionne pas en général. Cette étape se fait généralement de concert entre l’agence et le client.

Refonte de site : mise en ligne et après ?

Ça y est, votre nouveau site est prêt ! On pense souvent à ce stade qu’il suffit de mettre en ligne et le tour est joué. Mais cette étape, malgré une préparation minutieuse, requiert une grande vigilance. On “repasse tout à la moulinette” en surveillant l’indexation des pages, les redirections, si les erreurs 404 remontent bien, s’il y a des bugs techniques, etc. Pour cela on utilise des outils de crawls comme Screaming Frog (gratuit) ou SE Ranking (idéal pour les petits budgets) qui permettent de repérer toutes les erreurs d’un site.

Et même si tout fonctionne, tout ne fait en réalité que commencer ! L’amélioration de votre site est un processus constant qui permet de prolonger sa durée de vie si tant est que vous suiviez les évolutions techniques, les nouveaux comportements et les attentes de vos clients. En cela le travail de veille, qu’elle soit concurrentielle, graphique, technique ou éditoriale, doit être permanent. On parle aujourd’hui de plus en plus d’amélioration continue vs des refontes globales de site. Aussi, plutôt que de mettre en ligne un nouveau site tous les deux ans suite à une refonte en profondeur (chronophage et pas sans conséquences sur votre activité), la tendance est à l’optimisation continue en méthode agile. On citera le Growth Driven Design fondé sur une logique de test and learn permettant d’améliorer au fur et à mesure votre site web.

graphique montrant l différence d'impact entre la refonte de site globale et l'amélioration continue

Quelle que soit la méthode que vous choisissez : refonte globale, par bloc ou en amélioration continue, l’essentiel est de toujours garder une longueur d’avance technique tout en mettant l’utilisateur au cœur de votre processus !


Conclusion : réussir une refonte de site

Quelle que soit la raison, toute refonte de site nécessite de bien définir vos attentes, vos besoins et vos objectifs avant de vous lancer. Pour une prestation experte et de qualité, l’idéal est de faire appel à une agence de communication qui disposera de toutes ressources expertes nécessaires et prendra soin d’opérer une migration sans risque majeur pour votre activité.
Chez Galopins nous prenons en charge tous les aspects de votre refonte de site, avec pour objectif principal de conserver vos acquis et refusant, comme le font certaines agences peu scrupuleuses par facilité, de créer un nouveau site from scratch. Si la problématique est souvent la même entre une création de site et une refonte de site, la seconde est souvent fastidieuse mais avec une bonne méthodologie, et un bon accompagnement, vos objectifs seront sans aucun doute dépassés.

Avant Après

Société Nantaise d’Horticulture :
découvrez le projet


L’Agence de communication nantaise Galopins vous accompagne de la conception de votre site à vos projets de refonte. Que vous souhaitiez entreprendre une refonte partielle ou globale, nous donnons un second souffle à votre site. Nous veillons grâce à notre expertise UX, UI et SEO à vous assurer une migration sans failles et sans perte de vos acquis.

SOMMAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Wireframe : “L’anglicisme Wireframe signifie littéralement structure, cadre, ou modèle en fil de fer. Souvent traduit dans les dictionnaires par « maquette fonctionnelle ».
En design d’interface, on utilise l’expression « maquette fil-de-fer ». C’est le squelette de la future interface des applications mobiles, sites web et logiciels. En résumé, il s’agit d’une maquette au graphisme simplifié. Contrairement aux designs chartés, l’esthétique est secondaire”.
Source Usabillis

Framework : ou “infrastructure logicielle en français désigne en programmation informatique un ensemble d’outils et de composants logiciels à la base d’un logiciel ou d’une application. Encore appelé structure logicielle, canevas ou socle d’applications en français, c’est le framework qui établit les fondations d’un logiciel ou son squelette applicatif. Tous les développeurs qui l’utilisent peuvent l’enrichir pour en améliorer l’utilisation”.
Source JDN

Crawler : “Les termes de crawler, robot de crawl ou spider, désignent dans le monde de l’informatique un robot d’indexation. Concrètement, il s’agit d’un logiciel qui a pour principale mission d’explorer le Web afin d’analyser le contenu des documents visités et les stocker de manière organisée dans un index ».
Source JDN

Sources